L'émirat de Cordoue

L’emirat de Cordoue sous le regne d’Abd al-Rahman

L’Émirat de Cordoue fut fondé en l’an 755 par Abd al-Rahman, unique survivant de la dynastie omeyyade. Ce fût le premier état unifié d’Al-Andalus, et celui-ci se convertit en califat de Cordoue en 929.

Lorsque les musulmans eurent fini la conquête de l’Espagne en 711, des wali ont administré la péninsule espagnole. Ceux-ci étaient, en principe, nommés par le calife de Damas. Concrètement, ceux qui gouvernaient les grandes villes étaient soit désignés par le wali, soit par le gouverneur général de Kairouan, soit nommés par les Arabes d’Al-Andalus.

Cette situation a fini par dégénérer en querelles de pouvoirs entre les factions arabes, berbères et syriens. Le calife omeyyade fût renversé, puis exterminé, ainsi que toute sa famille par un Abbasside en 755. Le seul survivant de la dynastie omeyyade fut le jeune Abd al-Rahman qui trouva refuge au Maghreb, chez les Berbères.                                    

Avec le soutien d’une grande partie de la population musulmane, il débarqua à Cordoue et écrasa ses adversaires, puis installa sa capitale. Son règne fût marqué en grande partie par des affrontements avec les gouverneurs locaux voulant maintenir leurs libertés, mais aussi par des luttes contre le royaume chrétien des Asturies, né des différents résistants wisigoths.

L’émirat de Cordoue après Abd al-Rahman

Les héritiers d’Abd al-Rahman I ont organisé de leur mieux le nouveau royaume de Cordoue pour le pacifier. L’Émir Al-Hakam Ier de Cordoue a entretenu son règne par une politique de terreur et une diplomatie souple et adroite. À sa mort, son fils Abd al-Rahman II hérita d’un royaume relativement stable.

Celui-ci était considéré comme l’un des souverains musulmans les plus cultivés de l’époque, à la fois mécène et protecteur des arts et des lettres. Il a su conserver l’unité de son royaume malgré la révolte de Tolède en 828 et la perturbation intérieure opérée par les chrétiens. Les Madjus (vikings) arrivèrent à Séville en 844 et pillèrent la ville sept jours durant.

L’armée d’Abd al-Rahman II les a combattus agilement. Suite à ce raid, l’émir a construit une flotte de guerre et a entrepris la fortification du littoral. En 859, les Vikings ont réessayé un nouveau débarquement, qui échoua.

Son héritier, Muhammad Ier, débuta son règne royal en étouffant la révolte de Tolède et en matant la dissidence d’Omar ibn Hafsun. Après une période de trouble, l’émir Abd Allah, puis son fils Abd al-Rahman III ont rétabli l’équilibre du royaume.

 

Mosque-Cathedral of Cordoba, Spain.